2017

07.09 -12.11

TIME

Gert Aertsen

Art & Language
Jeffrey Michael Austin
J
érémie Bennequin
Julien Berthier
Patrick Bernatchez
Mel Bochner

Joshua Citarella & Brad Troemel
Claude Closky
Hanne Darboven
Edith Dekyndt
Félicie d'Estienne d'Orves
David de Tscharner
Mark Geffriaud
David Guez
On Kawara
Joseph Kosuth
LAb[au]
La Monte Young & Marian Zazeela

Peter Lemmens
Albertine Meunier

Nathalie Brevet_Hughes Rochette

Roman Opalka

Bertrand Planes

Sebastien Reuzé

Seth Siegelaub

Hirushi Sugimoto

Christophe Terlinden

Kris Van Dessel

a.o.

Dim 10.09

11 - 14h

VERNISSAGE

Brunch + Concert

Patrick Bernatchez

‘Le temps est le concept le plus difficile à définir dans notre vie, car il est notre vie elle-même. Chercher à l'illustrer ou y réfléchir est déjà, en soi, un paradoxe.’ Nam June Paik

 

Nous savons tous intuitivement ce qu'est le temps. Néanmoins des difficultés émergent très vite dès que nous y réfléchissons consciencieusement surtout si l'on ne néglige pas de considérer à la fois le temps objectif et subjectif. En effet, contrairement à beaucoup d'autres notions, notre compréhension du temps dépend fortement d'une perception subjective basée sur un système de référence individuel, qui diffère d'une notion exacte et objective du temps. Le temps est un concept élémentaire qui, alors que tout le monde pense savoir ce qui est en jeu, est très difficile à décrire précisément.

 

Suivant ce constat, l'exposition présente des modèles artistiques qui remettent en question la notion de temps à travers des angles différents ou inhabituels, des modèles objectifs pour mesurer et calculer le temps à l'exploration empirique des phénomènes naturels, de l'examen à l'interrogation de l'Histoire, de la documentation sur l'expérience d'une vie  personnelle au jeu construit sur une mythologie individuelle.

 

Après  'xerox' et 'modus operandi', cette exposition constitue le troisième volet d'un chapitre qui reflète l'héritage de l'art conceptuel dans l'art algorithmique. L'exposition se base alors sur la phénoménologie du temps de Edmund Husserl qui fait une distinction entre la mesure du temps (‘Zeitmessung’) ; la rationalisation, et la conscience du temps (‘Zeitbewustsein’) ; la subjectivation de notre Zeitgeist.