2018

19.04 - 30.06

EARTH & SKY

Neal Beggs

Nicolas Bourthoumieux
James Bridle

Marc Buchy

Mark Geffriaud & Géraldine Longueville 

Jakub Geltner

Marco Godinho

Mishka Henner

Douglas Huebler

Pierre-Philippe Hofmann

Julien Levesque & Albertine Meunier

Heinz Mack

Jonathan Monk

Dennis Oppenheim

Jon Rafman

Ed Ruscha

Joachim Schmid

Robert Smithson & Nancy Holt

UVA

Kris Van Dessel

Clement Valla

a.o.

Sam 21.04
Dim  22.04

 


Sam 05.05

Sam 19.05
Sam 02.06
Sam 30.06

14h
14h

 


19h
15h
20h
20h

ACTIVATION
VERNISSAGE

APERO

PROMENADE
APERO
FINISSAGE

Dennis Oppenheim's Target (1974) au Parc Tour & Taxis

Art Brussels


 

avec Downtown Brussels Art Weekend
avec Marco Godinho a Molenbeek
avec Nick Oberthaler + Manuel Burgener + MOREpublishers

 

‘L’ innovation majeure des années soixante est l’évolution du point de vue horizontale vers une forme d’ art qui est de tradition vertical, un aspect qui distingue la sculpture de l’ architecture et, en dehors du profondeur linéaire, de la peinture. La position verticale est anthropomorphique, immédiat, mais statique; l’ horizontal incorpore le temps, la distance et peut être confirmée et mesurée de manière kinesthésique. Ceci est un résultat logique des vols aériennes. Les sculptures de sol sont regardées d’ un point de vue aérienne. L’homme voit tout différent une fois qu’ il a volé.‘ _ Introduction to ‘557.087’, Lucy R. Lippard.

L’exposition questionne la manière dont les technologies influencent notre paysage contemporain. L’évolution de perspective, de l’horizontale au verticale, n’ a pas seulement changée notre vision mais également notre vue au monde. Cette évolution n’incorpore pas seulement une dimension spatiale, mais également une dimension politique tant que philosophique, effaçant les limites entre perception et observation, et privée et public, en explorant les relations entre regarder et regard, de domination jusqu’au subordination, de l’objectivisme au subjectivisme. La démocratisation de la mobilité sur le sol et dans l’air - avec la voiture et l’avion en tant qu’instruments de mouvement et camera et satellite, en tant qu’instruments de transmission – ont soutenu l’évolution du perspective verticale, du monopole militaire jusqu’à l’expression artistique. L’exposition ‘Earth & Sky’ alors se divise en trois chapitres qui contemplent le paysage contemporain par la perspective de la marche, la conduite et le vol, en essayant de situer l’ art algorithmique dans une perspective de l’ art romantique conceptuelle.

Images: Leslie Artamonow